Conseils pour les acheteurs d’une première maison

L’idée de l’accession à la propriété pour la première fois se révèle puissante. Votre objectif pourrait être de construire une richesse générationnelle ou de créer un investissement à vendre lorsque vous prendrez votre retraite. Quelles que soient les raisons qui vous poussent à acheter une maison, de nombreuses étapes existent entre le moment où vous êtes maintenant et le moment où vous pouvez en profiter. Voici nos meilleurs conseils pour les acheteurs d’une première maison. Vous serez prêt en un rien de temps. Grâce au Crédit Agricole Atlantique Vendée (caav), vous pourrez aborder sereinement l’étape du financement en étant accompagné du début à la fin de votre projet par une équipe disponible et réactive, prête à vous proposer l’offre la plus adaptée à votre projet immobilier. Pour en savoir plus sur les services, les offres et les avantages du CAAV, cliquez sur le lient suivant : caav mon compte.

 

1. Soyez sûr que vous êtes prêt à vous engager dans un prêt

Le conseil n° 1 pour les acheteurs d’une première maison que nous pouvons offrir est d’être certain que vous êtes prêt. La durée moyenne d’un prêt hypothécaire se situe entre 15 et 30 ans, ce qui représente un engagement non négligeable. Même si vous n’avez pas besoin de rester dans votre maison pendant cette période, l’achat d’un bien immobilier constitue tout de même un pas important. Soyez sûr à 100 % que vous êtes prêt à devenir propriétaire avant de contracter un prêt hypothécaire. 

 

2. Ne sautez pas la pré-approbation

Il peut être tentant de se lancer tout de suite à la recherche de la maison parfaite, surtout si c’est la première fois pour vous. Cependant, obtenir une pré-approbation hypothécaire avant de commencer à comparer les propriétés s’avère être une très bonne idée. Si vous avez entendu parler d’une pré-qualification, il est important de savoir en quoi elle diffère de la pré-approbation. Passons en revue cette différence maintenant :

  • la lettre de pré-qualification : une pré-qualification est une estimation du montant du prêt immobilier que vous pouvez obtenir. Elle est basée sur une évaluation informelle de votre revenu et d’autres informations ;
  • lettre de pré-approbation : une pré-approbation hypothécaire est un document d’un prêteur qui vous indique exactement le montant du prêt auquel vous pouvez prétendre. Il est basé sur vos informations financières précises.

3. Préservez votre crédit

Ce n’est pas le moment d’ouvrir une nouvelle ligne de crédit. Lorsque vous faites une demande de pré-approbation de prêt hypothécaire, les prêteurs vérifient votre dossier de crédit. Ils le feront à nouveau avant que vous ne fermiez la maison et l’hypothèque correspondante. S’ils découvrent que vous avez contracté un autre prêt ou une autre ligne de crédit, que votre solde de crédit a augmenté ou que vous avez commencé à faire des paiements en retard, cela pourrait mettre en péril votre approbation finale. Soyez sûr de continuer à payer vos factures à temps. N’essayez pas d’influencer votre cote de crédit en bien ou en mal ou de commencer des dépenses risquées. Les prêteurs veulent voir que vos modèles de comportement sont cohérents et que l’on peut compter sur vous pour les paiements futurs. 

 

4. Épargnez pour un acompte

Si vous êtes qualifié en tant qu’acheteur d’une première maison en répondant aux critères exigés, vous pouvez avoir accès à des programmes d’État, à des allègements fiscaux et à un prêt à taux réduit. Pensez à vous renseigner suffisamment tôt auprès des instances compétentes dans le but de pouvoir déterminer ce qui correspondra le mieux à votre situation et à vos capacités financières, mais aussi à votre projet immobilier. En parallèle à ces recherches, nous vous conseillons vivement de commencer à épargner le plus tôt possible afin de constituer un apport. Plus celui-ci sera important, plus le montant de votre emprunt s’en trouvera diminué ainsi que la durée d’engagement de votre prêt hypothécaire. 

Vous aimerez aussi...