Pourquoi j’ai quitté mon emploi en pleine récession 

Cat : 

#
 

Nous sommes dans un effondrement économique. Nous avons le taux de chômage le plus élevé depuis la Grande Dépression. Il y a beaucoup plus de personnes qui veulent un emploi que d’emplois disponibles. La crise économique et financière est une réalité.

Pourtant, vous voulez quitter votre emploi ! C’est le cas.

 

Quand la récession bouscule vos plans …

 

  • Vous avez peut-être prévu de changer de carrière cette année ? 
  • Vous avez peut-être voulu prendre un congé sabbatique ? 
  • Vous avez peut-être voulu prendre une retraite anticipée ? 

Dans ce cas, vous n’avez pas le choix.

 

Quoi qu’il en soit de vos projets, vous pouvez avoir l’impression que cette récession les a mis en lambeaux et les a fait passer par la fenêtre.

C’est un peu comme si la récession vous avait fait perdre vos projets. Cependant, si vous pouviez quand même faire en sorte que vos plans se réalisent ? Quoi ? ! Quitter son emploi au début d’une récession, c’est de la folie, non ?

Peut-être. Peut-être pas.

Vous plaisantez. N’est-ce pas ? …Pas vrai ? ? N’est-ce pas l’équivalent d’un suicide de carrière ? Est-ce vraiment le moment de sortir de ma zone de confort ? Non, ça a marché pour moi.

 

Puisque nous sommes au milieu d’une autre récession et que beaucoup d’entre vous veulent quitter volontairement leur emploi à un moment donné dans le futur, je rediffuse une interview que j’ai faite sur Lessons From a Quitter il y a deux ans. L’animateur, Goli, m’a interviewé sur le fait de quitter mon emploi au début d’une récession.

J’ai pensé que cela pourrait être une histoire éclairante et pertinente, en particulier pour tous ceux qui souffrent du syndrome de l’année de plus.

C’est le cas de l’interview de Goli.

Plus largement, j’espère que cette discussion apporte un éclairage sur la prise de risques malgré l’opinion des récalcitrants.

La question est de savoir s’il est possible de prendre des risques.

N’attendez pas le bon moment. Prenez le moment présent et faites-le bien.